BLOUSE ORÉLIA – RÉCIT D’UNE NAISSANCE COMPLIQUÉE

La blouse Orélia a été le patron de toutes les hésitations. D’habitude mes modèles sont plutôt des évidences et même si je travaille beaucoup les détails et la technique, l’idée générale ne change que très peu.

Orélia aurait dû sortir en novembre mais j’ai hésité, ce décolleté, la fluidité… Pas vraiment adaptés à la saison froide finalement.

Et puis, je voulais présenter Oxanne qui, elle, était une évidence et pouvait donner des idées pour les tenues de fête. Bizarrement un décolleté dos pour l’hiver ne m’a pas choquée ^^

J’ai donc repoussé la sortie d’Orélia et même Oscar lui est passé devant!

Une passion pour les plis

Comme vous l’aurez certainement constaté, j’adore les plis, je les trouve très élégants…

Les idées directrices pour Orélia étaient donc de remplacer les pinces poitrine par des plis et de créer des poignets plissés.

Je voulais également un joli décolleté et un dos rappelant le devant avec deux plis peu profonds et un empiècement.

Nous avions fait des photos avec Barbara (alias @elpidacousumain) et quelque chose manquait à ce modèle…

Je crée des modèles qui me plaisent et correspondent à ma morphologie. En parallèle, j’essaie de proposer différentes versions pour que chacune y trouve son compte. J’ai de la poitrine et je trouvais que la version droite d’Orélia apportait trop d’ampleur à cet endroit. Je propose d’ailleurs dans le patron, de coudre les plis jusque sous la poitrine pour réduire l’ampleur si besoin. Mais ce n’était pas suffisant.

Une version blousante

Finalement la blouse était bien plus jolie une fois rentrée dans le pantalon et « blousante »…

Je vous dévoile ici la première version « blanche ». Une version droite rentrée dans le pantalon. J’aimais ce côté « blousant » sur le bas du vêtement.

Cette photo m’a également permis de constater qu’il fallait proposer une finition au biais pour l’encolure, au moins pour les tissus transparents!

J’ai donc retravaillé mon modèle pour inclure une version blousante.

J’ai d’abord utilisé de la maille et cette matière élastique et fluide m’a donné l’envie de proposer une deuxième version pour les poignets. Des poignets ajustés avec une manche légèrement bouffante…

 

 

J’ai également décidé de proposer une version blousante pour les tissus chaîne et trame en créant une ceinture boutonnée.

Il est également possible de réaliser Orélia en chaîne et trame et d’y associer une ceinture élastique comme je l’ai fait pour modifier ma blouse blanche…

J’ai ensuite retravaillé mes différentes versions pour proposer les meilleures finitions, biais ou parementure, ourlet ou poignet doublé, surpiqûre ou points invisibles…

Il a fallu refaire des photos et autant vous dire qu’avec la météo du mois de février cela n’a pas été simple. J’ai dû me résoudre à prendre les photos à l’intérieur. Avec mon amie Barbara et aussi avec mon amoureux… Merci à eux deux!

Les modèles présentés

Une blouse fluide en tencel

Orélia existe donc en blouse droite avec des poignets droits également. Réalisée ici en tencel bleu clair à pois (Little Fabrics) agrémenté d’un passepoil argenté acheté chez Cousette (comme tous mes passepoils!). Ce tencel est doux, fluide et très agréable à porter. Pour ce modèle, j’ai choisi de finir l’encolure à l’aide des parementures. Les ourlets des manches sont faits à la main avec une couture invisible.

Orélia blousante en chaîne et trame et ceinture élastique

La version blanche est réalisée dans une viscose Mondial tissus légèrement transparente. Ce tissu est encore plus joli en vrai, dommage qu’il se froisse rapidement. J’ai donc réalisé une finition au biais pour l’encolure afin que l’on ne voit pas les parementures au travers du tissu. La transparence permet toutefois un joli visuel pour les plis des poignets. Pour l’effet blousant, j’ai cousu une ceinture élastique dans la même teinte au bas de la blouse.

Un version en jersey

Pour cette version j’ai utilisé le jersey bambou de Pretty Mercerie. Il est juste magnifique! Lourd, doux, fluide et légèrement nacré. Je l’avais déjà utilisé en caramel pour une des version d’Ortense. Pour cette version j’ai utilisé un biais d’encolure (fait dans le même tissu) et j’ai réalisé des poignets resserrés et doublés. Cette version est également très agréable à porter!

Et voilà! À vous maintenant de coudre la blouse Orélia qui correspondra le mieux à vos goûts et votre morphologie et attention au choix du tissu qui est toujours crucial!

Maud.

 

 

Laisser un commentaire